Etudier avec de la musique

Etudier avec de la musique

Doit-on interdire d’étudier avec de la musique ? Est-ce mauvais pour la concentration ? Pas si sûr...

Plusieurs études prouvent qu’on mémorise moins bien lorsqu’on écoute des musiques avec paroles. En effet, le complexe reptilien du cerveau surveille en permanence notre environnement, pour savoir si tout va bien.

Donc à chaque fois que le cerveau entend une voix humaine, il cherche à comprendre ce qu’elle dit. Ainsi, lorsqu’on travaille avec la musique avec paroles, une partie de notre cerveau cherchera toujours à essayer de comprendre ce que dit le chanteur… Notre énergie se concentre en partie sur ce qu’il dit, l’apprentissage est donc moins efficace.

A contrario, d’autres études prouvent que certaines musiques peuvent aider le cerveau à apprendre.

Des recherches ont démontré que la musique classique ou instrumentale permet d’améliorer l’humeur car elle permet de réduire la pression artérielle, le rythme cardiaque et le stress.

Les études ont démontrés l’aspect positif de la musique classique et baroque, qui permet de maintenir un tempo de 60 battements par minute. En effet, il existe un lien entre les capacités de mémorisation et le tempo musical : un tempo de 60 battements par minute active l’hémisphère droit, alors que réviser active l’hémisphère gauche. Avec les deux hémisphères activés, le cerveau traite alors l’information beaucoup plus activement. 

La musique en fond peut donc avoir un impact positif pendant des révisions ! A vous Bach, Mozart, Vivaldi, Haendel ou Haydn.

« Les étudiants qui écoutent de la musique classique en étudiant, avec des battements allant de 60-70 par minute, augmentent d’environ 12% la note à leur examen de mathématiques sur une année scolaire. La mélodie et la tonalité d’une musique classique, comme La lettre à Elise (Für Elise) de Beethoven, aident les étudiants à travailler plus longtemps et à retenir davantage d’informations. Cela est dû à l’utilisation du lobe gauche du cerveau qui est utilisé pour traiter les informations factuelles et résoudre les problèmes, deux compétences majeures dans les filières des sciences, sciences humaines et lettres. » 
Docteur Emma Gray, psychologue clinicienne spécialisée en psychologie de l’éducation au British Cognitive Behaviour Therapy and Counselling / Etude en collaboration avec Spotify sur les effets de la musique pendant les études

Conclusion ?
Tout le monde est différent. La musique classique ou baroque peut booster votre mémoire mais réviser dans le silence s'avère être tout aussi efficace… A vous de voir ce qui vous rend le plus à l’aise.

Bonus, la playlist spéciale mathématiques de Spotify ;) :

 

3.6/5 (5 votes)
Monica LR

Monica LR

Animatrice de communautés et rédactrice web.
"Il ne suffit pas de parler, il faut parler juste." (W. Shakespeare)

Commentaires

Ajouter un commentaire

To prevent automated spam submissions leave this field empty.